8 conseils pour réagir face à un début de Burn-out

harcelement-depression
Vous travaillez beaucoup et vous vous sentez de plus en plus épuisé, sans ressort : vous ne récupérez même plus le week-end ! Vous vous sentez moins créatif et votre concentration et votre mémoire battent de l’aile. C’est probablement un début de burn-out.

Que faire avant qu’il ne soit trop tard ?

1. Confirmez votre niveau de burn-out en passant ce test : http://www.docteurbagot.com/quiz/
2. Levez le pied ! Partez plus tôt le soir, discutez avec votre supérieur hiérarchique de la possibilité d’alléger vos responsabilités. Prenez des jours de vacances que vous avez en réserve…
3. Evitez de vous connecter si vous n’êtes pas au bureau : coupez votre téléphone, évitez de regarder et de répondre aux courriels.
4. Remettez en cause le mythe de l’invincibilité ! Personne n’est Superman ! Ouvrez-vous de votre malaise auprès de personnes de confiance.
5. Exercez-vous au lâcher-prise ! Au bureau apprenez à déléguer et faites confiance ! Chez vous, allégez vos responsabilités après avoir expliqué votre état à vos proches.
6. Un peu d’activité physique ! Massage, promenades, footing, jardinage : à faire régulièrement, en évitant surtout les excès !
7. N’oubliez pas de soigner votre cerveau droit, celui de la créativité ! Adoptez un passe-temps qui puisse le développer : dessinez, chantez, écrivez, peignez ou faites des photos ! Vous pouvez aussi aller au cinéma, au musée et au concert !
8. Faites-vous accompagner : un coach ou un psychothérapeute peuvent vous aider. Comment choisir ? Le coach si votre problème est essentiellement d’organiser vos tâches professionnelles ; le psychothérapeute si vous savez que vous êtes un perfectionniste invétéré.

Toute personne débutant un burn-out trouvera probablement nombre de ces conseils irréalistes, il n’ont juste pas le temps… C’est quand il est trop tard qu’il prendra conscience de la situation. Si vous lisez ces lignes et êtes dans ce cas, n’’oubliez pas que si vous continuez sur un rythme de vie aussi trépidant, un jour ce sera l’arrêt de travail pendant de longues semaines ! Quand vous en serez là vous n’aurez d’autre choix que de « perdre beaucoup de temps » pour vous rétablir !