Cannabis : dépendance
et sevrage

dependance-cannabis

Définition

Qu’est ce que la dépendance au cannabis ?

Le cannabis est la drogue illicite la plus consommée et une des plus facile d’accès.

Le cannabis fait référence à l’utilisation de plantes du genre « Cannabis » pour produire différents types de produits (marijuana, haschich etc…) étant donné qu’elles contiennent des composés psychoactifs comme le tétrahydrocannabinol (THC).

La consommation initiale a lieu généralement à l’adolescence, les plus gros consommateurs se situant dans la tranche d’âge des 15-30 ans. Une consommation régulière s’oriente généralement vers une dépendance au cannabis ou une addiction au cannabis.

Les plus jeunes (adolescents et jeunes adultes) sont particulièrement à risque de devenir des « accros », devenant de véritables victimes de cette dépendance au cannabis.

Quelles sont les causes qui mènent à la dépendance
au cannabis ?

Le cannabis est consommé initialement sous différents prétextes :

  • Pour lutter contre l’inhibition, ainsi facilitant les relations sociales ;
  • Pour se relaxer et se détendre face au stress et à l’anxiété du milieu scolaire et professionnel : le cannabis devient une automédication dans des situations de pression et de performance ;
  • Pour transgresser les règles, à la recherche de sensations fortes ;
  • Par phénomène de mode, pour s’identifier à des personnalités médiatiques qui ne cachent l’utilisation qu’ils en font.

La dépendance au cannabis fait référence à un état où l’individu n’a plus la capacité de fonctionner normalement sans avoir recours à cette substance et n’arrive pas à stopper sa consommation malgré les conséquences nocives. Une consommation régulière et répétée de la substance conduit à cette dépendance au cannabis.

La dépendance au cannabis est aggravée par le phénomène de « tolérance » accrue au produit, impliquant la nécessité d’augmenter la consommation afin d’obtenir les mêmes effets. Cette dépendance du cannabis induit l’apparition d’un syndrome de sevrage lorsque le consommateur essaye d’arrêter le cannabis.

Symptômes

Quels sont les symptômes habituels liés à la
dépendance au cannabis?

Plusieurs symptômes peuvent signer l’état de dépendance au cannabis.

  • L’utilisateur perd progressivement le contrôle sur sa consommation, les quantités et la fréquence d’utilisation augmentent, c’est ce qui signe le début de la dépendance au cannabis ;
  • Il essaie sans succès de limiter la consommation, voire d’arrêter le cannabis ;
  • Il consacre une grande partie de son temps à s’approvisionner puis à consommer le cannabis à la recherche sensations de détente, voire d’euphorie ;
  • Il ressent un désir incontrôlable de consommer du cannabis ;
  • Il ne remplit plus certaines obligations dans le cadre professionnel (ou scolaire) étant donné sa consommation de cannabis ;
  • Il continue à consommer du cannabis malgré l’apparition de problèmes relationnels et de communication dans la sphère professionnelle et privée causés par les effets du cannabis ;
  • Il réduit ou interrompt ses activités extra-professionnelles (ou extra-scolaire) ;
  • Il consomme du cannabis de façon régulière dans des situations dangereuses pour lui ou pour les autres : par exemple au volant.
  • La dépendance est donc une consommation de cannabis poursuivie bien que l’utilisateur en reconnaisse les conséquences nocives sur les différents aspects de sa vie.

La consommation de cannabis peut entraîner une légère euphorie accompagnée d’un sentiment d’apaisement ; perceptions visuelles et vigilance sont modifiées. Peuvent survenir des palpitations cardiaques, des fringales, une bouche sèche et un gonflement des vaisseaux sanguins avec des yeux rouges. Dans certains cas peut apparaître un « bad trip » : angoisse, tremblements impression d’étouffement et nausées.

Arrêter le cannabis entraine un syndrome de manque qui se prolonge pendant plusieurs jours suivant l’arrêt : fluctuations d’humeur, anxiété et irritabilité, colère, agitation et agressivité, troubles du sommeil sont des signes fréquents du sevrage de cannabis. Peuvent aussi s’y associer une diminution de l’appétit et une perte de poids.

Traitements

Comment soigner la dépendance au cannabis?

Il n’existe aucun traitement spécifique de la dépendance au cannabis ou même pour favoriser le sevrage du cannabis. Des programmes de traitement de la dépendance au cannabis existent : en groupe ou en individuel, en hospitalisation ou en ambulatoire. Le sevrage au cannabis, dans sa phase initiale, peut nécessiter la prescription d’un traitement médicamenteux pour soulager les symptômes de manque.
Tout processus de soin doit aider le consommateur à prendre conscience des conséquences de la dépendance au cannabis sur son état physique et psychologique, comme sur sa vie en général. L’accompagnement vise à aider l’utilisateur à découvrir ses ressources internes pour lui permettre d’envisager d’arrêter le cannabis, puis d’initier un sevrage du cannabis. Mobiliser le soutien des proches et de la famille est un élément important pour obtenir un sevrage de cannabis qui s’inscrive dans la durée.

L’accompagnement thérapeutique aide le consommateur à comprendre l’origine de sa consommation et de sa dépendance au cannabis, son sens et la place qu’elle a prise dans sa vie : consommation dans le but d’éviter des situations stressantes et/ou consommation-plaisir ayant dérivé vers une dépendance au cannabis. Il doit permettre de l’aider à dépasser ses fragilités, par exemple en cas de trouble anxieux ou de trouble de la personnalité associés.

Les symptômes associés à la dépendance au cannabis, s’estompent après l’arrêt de la consommation du produit, mais le risque de rechute reste important et nécessite un accompagnement prolongé.

Les risques de la consommation et de la dépendance au cannabis ne doivent pas être sous-estimés : dépressions, bouffées délirantes et début de schizophrénies ne sont pas rares.

Comment puis-je accompagner un proche qui souffre de
dépendance au cannabis?

Si un proche souffre de dépendance au cannabis, sachez lui exprimer votre inquiétude et l’aider à prendre conscience des conséquences sur sa vie. Très souvent il est persuadé qu’il peut arrêter sa consommation quand il le veut. L’aider à accepter qu’il a perdu le contrôle sur sa consommation est un premier pas dans la direction du soin. Des livres et documents de sensibilisation existent, des groupes de soutien existent, tant pour les malades que pour leurs proches.

Mes préconisations

Pour la prise en charge des dépendances dont la dépendance au cannabis, je me suis adjoint la collaboration d’un psychologue et d’une infirmière qui ont travaillé dans un établissement prestigieux de la région parisienne. C’est donc en équipe que j’aide ces patients à leur rétablissement.