Thérapie brève

therapie-breve

Qu’est-ce qu’une thérapie brève et une thérapie stratégique familiale (systémique) ?

La thérapie brève et la thérapie stratégique familiale (systémique) font référence à des modèles de thérapies développées depuis les années 60 au Mental Research Institute (MRI) de Palo Alto. Ces modèles sont liés aux noms de Richard Fisch, John Weakland, Jay Haley, Paul Watzlawick, Eileen Bobrow dont le travail a influencé durablement le monde des thérapies mais aussi de la communication.
Ces thérapies brèves sont appelées exactement « problem solving brief therapies » : elles reposent sur un modèle simple mais exigeant de définition du problème et d’indentification des solutions inopérantes (ces solutions qui deviennent le problème) pour aller vers une résolution..
Ces thérapies stratégiques familiales (systémiques) ou « strategic family therapies » impliquent une intervention direct des thérapeutes influençant les participants pour résoudre le problème.

Comment je pratique une thérapie brève et une thérapie stratégique familiale (systémique) ?

Je me suis formé en Californie au Mental Research Institute (MRI : http://www.mri.org/) de Palo Alto après avoir lu les ouvrages de Paul Watzlawick : Une Logique de la Communication, Faites Vous-Même votre Malheur, Comment Réussir à Echouer, Une Logique de la Communication… J’ai eu ainsi le grand plaisir de rencontrer Paul Watzlawick et de profiter des enseignements de Richard Fisch, Eileen Bobrow etc…
Je ne pratique pas les thérapies brèves et les thérapies stratégiques familiales (systémiques) au sens strict : il me semble difficile de développer une telle pratique en dehors d’un institut spécialisé et elle peut avoir un côté provocateur qui ne correspond pas vraiment avec la vision qu’ont les patients parisiens d’une thérapie.
Néanmoins je suis très influencé par ce courant, ce qui peut me donner une attitude interventionniste pendant les prises en charge… Une de mes questions fondamentales pour tout nouveau patient est : « Qu’est-ce que vous êtes prêt à faire pour résoudre ce problème ? ». Quand je pose cette question, je suis dans l’esprit de ce que j’ai ramené de Palo Alto.