Le paranoïaque

paranoiaque

Les traits de caractère

Si je suis paranoïaque, je n’ai confiance en personne : tout individu est susceptible d’être dangereux. Dans les relations avec les gens, je recherche systématiquement les « entourloupes ». Mieux vaut avoir peu d’amis que des gens auxquels on ne peut faire confiance : je me suis fâché avec beaucoup de monde mais toujours avec de bonnes raisons. L’éducation n’est plus ce qu’elle était, on n’a plus le sens du respect ! Je ne suis pas un grand émotionnel et mon émotion principale est la colère : je m’emporte souvent, on dit que je ne suis pas facile. Parfois je déprime, car je me sens un peu seul et c’est injuste car je suis une personne droite…. Comme je suis un paranoïaque, je ne me reconnaitrai jamais comme tel, car le problème vient des autres, jamais de moi !

Comment cela peut se soigner ?

Chez la personne ayant une personnalité paranoïaque typique, la demande de soins se fait habituellement lors de situations de blocage auxquelles leur rigidité peut les conduire, ce qui peut les conduire à des états dépressifs. On traite donc plus les conséquences : il y a peu de recul possible sur le fonctionnement de la personnalité !

Comment gérer une personnalité paranoïaque ?

Si un de vos proches a une personnalité paranoïaque, soyez carré avec lui, maintenez le contact et éviter les sujets qui fâchent (lesdits sujets que vous découvrirez rapidement) !

Mon expérience

Ici plus qu’ailleurs, tout repose sur la possibilité d’établir et de maintenir une alliance thérapeutique de qualité. Je vois peu de patients ayant des personnalités paranoïaques typiques, plutôt des personnes qui ont des traits paranoïaques pour lesquels on retrouve souvent des antécédents de traumatisme.