TCA Traitement Flash

flash

Le principe

Quand les consultations ne sont plus suffisantes mais que l’hospitalisation n’est pas nécessaire, un traitement ambulatoire intensif et individualisé peut faire la différence. Nous proposons un accompagnement vous permettant de construire une meilleure relation à votre environnement comme à vous-même, et d’apaiser votre rapport à la nourriture.

Qui peut bénéficier du traitement flash ?

Sont concernées les personnes souffrant d’anorexie, boulimie, surcharge pondérale ou obésité.

Comment se déroule le traitement flash ?

Ce traitement flash dure 3 semaines. Il peut s’organiser chez vous ou dans un lieu de votre choix : hôtel ou appartement loué.

3 Spécialistes dédiés au traitement flash :

  • En charge de l’accompagnement alimentaire : Fabienne Théodoloz, biochimiste alimentaire, ancienne boulimique et directrice de l’Institut de Libre Forme 8
  • En charge des activités thérapeutiques : Alexia Cabuzel, infirmière DE, créatrice de Désir Minceur, ancienne anorexique.
  • En charge de l’accompagnement psychologique : Dr Christophe Bagot, médecin psychiatre psychothérapeute.

4 Axes thérapeutiques pour un suivi multifocal :

  • Alimentaire : Elaboration de programmes alimentaires personnalisés, basés sur le respect des temps de digestion du bol alimentaire, des associations de sucs digestifs compatibles relatifs à la bonne assimilation des aliments et de l’équilibre « acido-basique ». Création de menus sur mesure, sans décompte de calories et de quantités, sans substituts de repas, sans produits allégés et sans médicament. Acquisition d’une nouvelle hygiène alimentaire permettant de retrouver un poids de santé et de le conserver dans toutes les situations de la vie courante. Permanence téléphonique 7/7 pendant la thérapie.
  • Activités thérapeutiques : Organisation d’activités permettant d’acquérir des bases dans une stratégie thérapeutique de développement personnel visant l’autonomie. Il y a 3 types d’activités thérapeutiques :
    • La découverte de soi : pratiques artistiques, massages, relooking et jeux de rôles.
    • Le travail sur le symptôme : ateliers cuisine et ateliers du goût, prises de repas (seul, en groupe, buffet), faire ses courses, prise en photo, rapport à la balance.
    • Le lâcher-prise : relaxation-sophorologie-méditation, yoga, sport, réflexologie.
  • Psychologique de proximité : quotidiennement, le patient est accompagné et écouté par une psychothérapeute pour permettre la gestion du stress et des angoisses relatives à la maladie.
  • Psychologique spécifique : sur une base méthodologique de thérapies brèves (modèle comportemental-cognitif, ericksonien, systémique et EMDR), évaluations des cognitions négatives et des schémas comportementaux, analyse systémique portant entre autre sur la structure familiale, travail de restructuration cognitive entre autre par l’EMDR ; prescription de psychotropes si besoin.

Comment participer ?

  • Phase d’admission : évaluation des antécédents, bilan médical et entretien permettant à l’équipe de proposer un plan de traitement avec un devis, signature d’un « contrat moral » liant soignant et soigné.
  • Phase de traitement basée sur un planning journalier précis incorporant soins et activités avec un accompagnement séquentiel ou 24heures/24.
  • Phase post-traitement : stabilisation puis suivi long terme.

Comment s’articule le suivi du traitement flash ?

  • Les consultations avec les 4 spécialistes
  • 2 activités thérapeutiques quotidiennes
  • Les moments de détente : activité de tourisme, spa, cinéma…