Y a-t-il un profil psychologique plus exposé au Burn-Out ?

Voir toutes les vidéos sur Psy Files

Intervieweur : Y a-t-il des profils psychologiques de ceux qui font un Burn-Out ?

Dr. Bagot : ceux qui font un Burn-Out ce sont généralement les enthousiastes du travail, les personnes qui sont très motivés et que le management laisse faire. Je vois beaucoup de gens qui viennent consulter pour un Burn-Out qui sont des jeunes cadres ou des jeunes travailleurs entre 20 et 35 ans. J’ai l’impression qu’ils n’ont pas réussi à changer leurs modèles de travail. Ils ont souvent été de brillants étudiants à l’école ou dans leur université, avec la motivation que « plus ils travaillent plus ils auront de bonnes notes » aux examens. Et ils font à peu près la même chose en entreprise, avec une impression en plus qu’ils doivent remercier l’entreprise de les avoir embauchés dans des temps où le chômage est assez important chez les jeunes travailleurs.

Donc ils s’épuisent, le management laisse faire, ne les cadre pas assez, ne joue pas son rôle, ils travaillent de plus en plus, ne mettent pas de limite, restent très tard le soir et ne voient pas le contexte politique de l’entreprise. Ils sont incapables de mettre des limites car, ils ont l’impression qu’ils vont se faire mal voir s’ils mettent des limites, s’ils disent non à certains moments à des tâches qu’ils ne peuvent pas faire, s’ils demandent à leur manager de mettre des priorités à leurs tâches et sont incapables de dire qu’ils sont débordés.

VOIR TOUS LES ARTICLES