La Web-Série « Suis-je normal Docteur ? »
Episode 2 : « Sois mère et tais-toi ! »

Voir toutes les vidéos sur Psy Files

Intervieweur : Bonjour Docteur Bagot. Dans la suite de la série « Suis-je normal Docteur » nous allons aborder le thème suivant : Qu’en est-il de la normalité, du désir d’enfant et de la maternité ?

Dr. Bagot : Il y a un nombre considérable de schémas de « normalité » concernant la famille et particulièrement le désir d’enfant. Il est vrai qu’il y a une importante pression sociale pour pousser les femmes à avoir des enfants. De nombreuses femmes consultent à ce sujet car leurs amies et leur entourage trouvent qu’il n’est pas « normal » qu’elles n’aient pas de désir d’enfant.

Je perçois une inquiétude pour ces femmes dès l’âge de 30 ans. Par ailleurs, cette inquiétude est entretenue par les milieux médicaux. En effet, certains spécialistes disent qu’il est temps d’avoir un enfant et qu’après il sera trop tard. Ces injonctions ne font que renforcer l’anxiété de ces femmes qui ont soit du mal à avoir un couple stable, soit ont d’autres envies ou d’autres priorités.

Cette angoisse est remplie de schémas imposés tels que : « L’accomplissement d’une femme passe nécessairement par l’enfantement » ; « ne pas vouloir d’enfant est égoïste », « la grossesse est un bon moment », « il n’y a rien de plus merveilleux que de s’occuper de son bébé. ». Ces schémas ne sont pas des vérités. La réalité est souvent différente.

Par exemple, la société véhicule l’idée qu’à la naissance de l’enfant, la femme entre dans une sorte d’état de grâce quasi miraculeux. Sauf que cela ne se passe pas aussi facilement.
Les femmes se posent alors beaucoup de questions et peuvent ressentir de la culpabilité. Bien sûr ce phénomène est plus intense lors du premier enfant.
D’autant qu’on leur a prêché que le congé maternité serait « un des plus beaux moments de leur vie ». ce qui n’est pas forcément le cas.
Les jeunes mères sont enfermées 24 heures sur 24 avec leur enfant et elles aimeraient bien s’évader, mais elles n’osent pas le dire car elles se demandent souvent : « est-il normal que je souhaite m’évader et que je n’ai pas envie d’être tout le temps avec mon enfant ? ».

De nombreuses femmes en congé maternité sont assez contentes de reprendre le travail. Leur vie est plus équilibrée, car elle est composée de moments à l’extérieur et de moments avec l’enfant. Dans ce cas, j’essaye de les aider à dépasser ce sentiment de culpabilité afin de retrouver une vie plus équilibrée et à faire la différence entre les schémas imposés et ce qu’elles vivent réellement.

VOIR TOUS LES ARTICLES